La première bombe atomique est lâchée sur Hiroshima en 1945. Les radiations déclenchent des maladies très graves. La petite Sadako fait partie des victimes. On raconte au Japon que lorsque l’on parvient à plier 1 000 oiseaux de papier, notre voeu le plus cher est exaucé. Sadako a plié des centaines de grues, l’oiseau le plus célèbre au pays du Soleil Levant, ses amis l’ont aidé mais cela n’a pas suffi, elle décède en 1955. Sadako est aujourd’hui devenue le symbole des enfants victimes de la guerre et un mémorial lui rend hommage à Hiroshima. A sa base se trouve cette inscription : « Ceci est notre cri, ceci est notre prière, paix dans le monde. » L’album « Je fais un oiseau pour la paix » d’Alain Serres raconte cette histoire authentique et propose la réalisation, pas à pas, de ces oiseaux de papier, suivant l’art de pliage qui s’appelle « l’origami ». article original